Le mal de dos, grand classique des grands. Et vous, combien mesure votre lit ?

Pieds qui dépassent, dos qui trépasse

Je coupe tout de suite l’herbe sous les pieds au cliché « les grands doivent avoir encore plus de problèmes de dos ». Les interviews et les émissions « santé » confirment que non, pas particulièrement. Mais l’environnement ainsi que les produits de consommation non-adaptés nous demandent fréquemment de nous baisser et de nous courber.

En bref, notre dos bosse davantage au pays du standard.

Évident pour les uns mais étonnant pour les autres : un dos de grand bosse aussi la nuit. Et on ne lui facilite pas la vie selon le lit qu’on choisit (ceci était une phrase pour vos exercices d’articulation).

Frédéric Malaval vient de sortir son bouquin « Renforcer son dos en dormant » en édition Kindle (lien Amazon ici), ouvrage qui nous raconte avec des termes précis, des arguments accessibles et clairs, le parcours d’un dos appartenant à un grand d’1m88.

zzZZZzzZZZZzzz……… Bing!
et si mon lit était trop petit?

Questions / Réponses avec l’auteur pour la première présentation du livre

La grande blogueuse : Pourquoi un énième livre sur le mal de dos ?
Frédéric Malaval : À ma connaissance, jamais n’a été traité le lien entre un lit trop court et le mal de dos.

La grande blogueuse : À qui s’adresse ce livre ?
Frédéric Malaval : Aux personnes qui dorment dans un lit d’une longueur insuffisante pour leur taille, qu’elles aient ou non mal au dos.

La grande blogueuse :  Pourquoi s’adresser aussi à ceux qui n’ont pas mal au dos ?
Frédéric Malaval : S’ils dorment dans des lits trop courts, ils auront mal au dos un jour ou l’autre. Mieux vaut prévenir que guérir…

La grande blogueuse : Quel est votre conseil aux dormeurs ?
Frédéric Malaval : Dormir idéalement dans un lit d’une longueur de 20 cm de plus que sa taille. 15 cm est le minimum à ne pas transgresser. Dormir seul est le conseil accessoire.

La grande blogueuse : Gloups… Mon lit en 190 ne fait donc « que » 6cm de plus que ma taille. Cela signifie qu’idéalement, un lit d’une longueur de 1,90 m ne concerne que des personnes de moins de 1,70 m ?
Frédéric Malaval : Exactement.

Être coincé dans un lit trop court gêne donc la fonction première du sommeil qui est de récupérer des fatigues de l’éveil.

La grande blogueuse : Sur quoi repose votre analyse ? (tention ça devient sérieux là)
Frédéric Malaval : Les courbatures, contractures, crampes à l’origine du mal de dos sont la conséquence de l’absence de relâchement musculaire pendant le sommeil et donc d’une mauvaise récupération physiologique. Être coincé dans un lit trop court gêne donc la fonction première du sommeil qui est de récupérer des fatigues de l’éveil.

La grande blogueuse : Est-ce la thérapie miracle ?
Frédéric Malaval : C’est plutôt le préalable avant d’envisager autre chose. Si on a toujours mal au dos alors que l’on dort dans un lit adapté à sa taille, il faut envisager d’autres actions. Un sport non-traumatisant est la deuxième étape, mais toujours sous contrôle d’une personne compétente, sinon on aggravera le mal. Après, c’est du ressort de la médecine.

La grande blogueuse : Que faire si on ne peut pas dormir dans une literie à sa taille, même si elle est de bonne qualité ?
Frédéric Malaval : Mieux vaut dormir par terre.

La grande blogueuse : Va y avoir plein de grands parterre alors! Que souhaitez-vous dire aux lecteurs et aux lectrices de ce blog?
Frédéric Malaval : En soutenant des initiatives, comme la Grande blogueuse, s’adressant spécifiquement aux grand(e)s, on pensera un peu plus à notre vie quotidienne

amazon
Voir l’ouvrage « Renforcer son dos en dormant »

La grande blogueuse : Où se procurer le livre « Renforcer son dos en dormant » ?
Frédéric Malaval : Sur Amazon.
Lien Amazon : « Renforcer son dos en dormant »

Vous l’aurez compris, une chose aussi simple que la longueur du lit peut faire la différence au niveau du sommeil.

Pour ne pas vous retrouver dans de beaux draps et pour éviter de vous lever du pied gauche, faites attention à votre sommeil, il est précieux!