Fabletics, avis sur la gamme de vêtements fitness pour femmes

Le textile est tendance, ça passe à la téloche, les modèles sont nombreux et ont l’air costauds. L’enseigne Fabletics se paye l’audace de débarquer sur le ô concurrentiel business du sportwear féminin. Kate est ze blonde au sourire Dénivit qui, manifestement, n’en est pas à son premier footing. A la fin de la pub TV, miss Kate nous invite à courir vers le site, et je vous garantis qu’elle a plus d’un tour dans son sac de sport…

Découverte de Fabletics

Suite à ma grossesse et à un souci abdominal (#lafillequiracontetout), j’avais besoin de vêtements hyper confortables avec élastiques très large au niveau de la taille, qui ne font pas transpirer. Et tant qu’à faire, qui tiennent la route puisque je veux pouvoir les remettre (verbe source de fracture rétinienne pour la fashion-addict). Je tombe sur la pub télé Fabletics, avec du soleil et des nanas. Sportives les nanas, ben oui elles ne sont pas que minces et jolies qu’est-ce que vous croyez. Je commence alors mon premier exercice, puisqu’il est évident qu’un peu de sport me transformera en jolie blonde, ah non c’est pas comme ça que ça marche? (private joke Saïda). C’est parti pour un peu de surf sur fabletics.fr, musclage de l’index droit, on fait 2 séries de 10, toutouyoutou!

Premier achat Fabletics

Réflexe de grande, je pars voir le guide des tailles en premier. Pourquoi ce réflexe? Et bien le tableau permet de voir s’il existe des longueurs particulières, sachant que c’est souvent le cas pour les vêtements de sport. Et bingo, il existe un format nommé « grand » pour les pantalons. Les tailles vont jusqu’au XXL (c’est certainement la taille des blondes n’est-ce pas). Sur le site, j’envoie un message pour connaître la longueur moyenne des pantalons histoire d’éviter la consultation de chaque article. On me répond que pour choisir correctement ma taille, je peux me référer au guide des tailles. Certes leur réponse est réactive (retour dans la demi-heure) mais parfois je préfère qu’on réponde un peu plus tard tant que ça correspond à la question initialement posée…

De clic en clic, je constate que certains leggings ont effectivement la taille nommée « grand » c’est à dire xx cm dentrejambe, ce qui n’est pas mal par rapport au prêt-à-porter habituel. Les pages des hauts à manches longues ne font pas d’allusions aux mesures des bras, mais c’est de toutes manières rare.

Pour éviter tout souci de taille, je me tourne du côté des shorts et choisis un modèle short/jupe qui me semble tenir la route. Short pour le confort, jupe histoire de se déguiser en fille de temps en temps (et c’est bientôt Halloween). Je tombe également sur une écharpe que je cherchais.

La « tenue », un système très présent sur le site

Est-ce parce que les vêtements sont pensés pour bien s’adapter ensemble ou pour pousser à la consommation, je ne le sais pas encore, toujours est-il qu’avec déjà 2 petits articles, le panier est suffisamment rempli pour un premier achat, de plus j’ai déjà des hauts pour aller avec mon article principal. Ce qui est certain, c’est que cette notion de tenue a bien été gambergée, le site propose des ensembles, tel un « forfait tenue ». Je considère ça comme une façon de dire que pour aller faire du sport, on doit avoir une tenue complète, en veillant bien à ce que le haut aille avec le bas. Bon, chacun son truc, en tous les cas je prends le discours dans ce sens. J’ai en outre quelques doutes sur la capacité à faire du sport avec certaines tenues qui me font penser à des tressages de tissus que seul un hippie dans un état second pourrait concevoir.

Les tarifs

Prenons notre short, voici ce qui est affiché:
Avec remise: 9,98 €
VIP: 24,95 €
Standard: 39,95 €

Le « avec remise » doit correspondre aux 60% de réduction pour le 1er achat, affichés un peu partout dans le site. Le VIP est certainement, vue la différence avec le prix standard, une remise permanente, fixe ou variable, moyennant un abonnement de type Amazon ou Orchestra. Euh mais attend, 40 euros le short et on peut l’avoir pour 10 euros, c’est du 75% de remise sachant qu’il y a toujours une marge restante pour que Fabletics gagne sa croûte, ça nous fait arriver à une sacrée galipette commerciale… Cette réduction colossale, alors que je viens tout juste d’arriver sur le site, me fait penser aux vendeurs de canapé qui t’obtient, parce que c’est toi, un geste de 50%. La vérité, ti li veux ton short ma fille ?!! Bref, je vais récupérer, quelques jours plus tard, mon short dans un point relais et la première impression est confirmée, c’est confortable et costaud (et l’élastique de la taille bien large ne me fait pas mal, c’était le critère principal). Si j’étais partie du prix standard soit 40 euros, j’aurais trouvé le rapport qualité/prix un peu limite, hého ça reste quand même un short…

Un modèle marketing super travaillé

Je vous la fais courte mais Fabletics n’est pas un débutant en la matière, voici quelques aspects du marketing de l’enseigne en ligne:

  • Remise immédiate (jte juuuuure mon fils!)
  • Il faudra ensuite, chaque mois, se manifester pour dire que l’on achète pas
  • Stopper l’abonnement se fait uniquement par téléphone avec horaires précis et ligne surtaxée
  • On est plus d’une fois invitée à parrainer les copines, la cliente devient alors commerciale en recrutant sur la toile. Pour cela, on est rémunérée… en bon de réduction sur l’achat de notre prochaine tenue.
  • Le « parles-en à ta copine » a été minutieusement concocté avec des phrases d’invitations toutes faites mettant en avant les réductions immédiates, des liens automatiques sont proposés avec le réseau d’amies Facebook, bref tout s’articule pour avoir le moins d’effort à faire pour ramener les troupes. Niveau déontologie je trouve ça un peu limite, c’est un peu comme se faire suggérer d’offrir quelque chose à quelqu’un, chose censée être naturelle à mon sens (après on peut s’embarquer dans la définition du terme « amie »). J’ai mis la réduction sur mon mur Facebook quelques minutes mais voyant cet aspect, je l’ai retirée.

Si vous appréciez les vêtements Fabletics et que vous ne souhaitez pas mettre le pied dans l’engrenage, prenez bien conscience de ces différents points (on peut bien évidemment s’en sortir, simplement le principe de devoir se manifester pour dire que l’on n’achète pas me dérange).

Fabletics pour les grandes?

  • Il y a pas mal de choses courtes et extensibles, jusqu’ici c’est donc plutôt compatible. Dommage que la longueur de l’entrejambe ne soit pas inscrite, mais nous avons l’habitude dans le milieu du prêt-à-porter.
  • Les hauts à manches longues sont des sweats zippés pour le footing, on peut s’attendre à ce que ce soit plutôt ample et long puisque censés être couvrants (mais je n’ai pas testé).
  • Les leggings arrivent au dessus des chevilles ou sous le genou. Pour ces derniers, l’achat me paraît plus risqué puisqu’il y a de grandes chances d’avoir le leggings qui finit DANS le pli du genou, ce qui est loin d’être agréable déjà sans faire de sport.
  • Le quizz proposé pour les suggestions de tenues est axé sur la morphologie (globale, pas spécialement la taille) et les goûts (issus de préférences de couleurs, habitudes, caractère) : c’est donc une forme de filtre plutôt esthétique qui permet, on peut supposer, d’orienter les suggestions de tenues mensuelles si on s’abonne.

De par le côté extensible, robuste et si on observe les différentes coupes de vêtements, l’enseigne me semble compatible avec les grandes tailles (au sens longueur). J’ai davantage de doutes pour les femmes qui dépassent 1m90/95. L’idéal serait une boutique physique, même éphémère, pour tester l’adaptation des vêtements pour les grandes, vérifier les longueurs des leggings / jogging (ou obtenir la mesure de l’entrejambe, Kate si tu nous regardes), afin d’adopter ou non cette marque.