Le Grand Jour. La rentrée pour tous, en théorie.


C’est bientôt la rentrée des classes de nos petits bouts. Ce jour-là est d’un goût amer pour bon nombre de familles qui viennent d’apprendre, ou qui l’apprendront peut-être le jour J, que leur enfant ne sera pas scolarisé cette année. Le 2 septembre n’est donc pas qu’une simple date de rentrée, c’est aussi une date de mobilisation des familles, non pas contre les écoles mais, à mon sens, pour dénoncer l’incohérence entre :

  • le discours de l’État de mettre à disposition des personnes accompagnant l’enfant en classe (AVS, désormais rebaptisé AESH) et la réalité dans les écoles (gestion désorganisée ou absente des fonctionnaires chargés des projets d’intégration, délais d’obtention d’une AVS qui se comptent en mois voire en années, parcours infini des dossiers AVS)
  • le discours de l’État d’accueillir obligatoirement tous les enfants et le manque d’information et de formation données au corps enseignant qui ne peut qu’être perdu
  • la position de la France par rapport à celle de ses voisins : la France ne comptabilise toujours pas ses autistes (estimation 1/100) et une forte croyance en des causes psychologiques persiste
  • la restriction budgétaire demandée par l’État et la participation active de ce dernier qui creuse lui-même le trou de la sécurité sociale : mettre en place la bonne intégration d’un enfant coûte énormément moins cher qu’une mise en hôpital ou autres structures souvent inadaptées, qui coûte une fortune à tous.

Espérons que ce grand jour permette à tous ceux qui devraient être les premiers ambassadeurs de l’information, de connaître la différence entre la théorie des bisounours et la réalité de terrain.

Avec près de 50 ans de retard sur l’autisme par rapport aux autres pays, la France possède pourtant un potentiel énorme d’action et de financement (ce qui est d’autant plus frustrant). Le manque de volonté pour ce sujet qui dérange, la méconnaissance et la désorganisation (non sanctionnée) font du gouvernement l’acteur principal de cette situation.

Puisse cette journée contribuer à mettre au grand jour la réalité.

  1. Jackie Chun

    La grande journée c’est demain. Au programme aller et retour pour visiter les lieux et faire semblant, car il faut des mois pour que les dossiers d’enfants autistes soient traités. Manque de bol, même quand on a tout préparé en avril et qu’il s’agit d’une simple reconduction… La France = vaste blague, tant mieux, on va encore plus se marrer à la maison. Et du rire n’en déplaise au gouvernement qui souhaite cacher nos enfants comme des petites choses inutiles, on en manque vraiment pas. “Les battants savent que les échecs sont aussi des barreaux de l’échelle…” qui mènent bien plus loin que leurs frontières.

  2. Zizou B

    Merci de nous faire connaître ce GRAND JOUR je n’en ai pas du tout entendu parler à la télé ou ailleurs, c’est à croire qu’on veut éviter le sujet. Comme dit Jackie Chun plus haut on dirait qu’on cache les autistes?

Laisser un petit commentaire