13cm en 100 ans, même que c’est TF1 qui confirme

Comme à son habitude sur TF1 durant l’été, les reportages sont marquées par la profondeur spirituelle des sujets traités. Allez je fais ma mauvaise grande langue. Après tout, on parle de nous, ça peut faire tiquer les industriels, les marques, que sais-je…

En plus ils nous servent de jolies animations pour illustrer tous ces chiffres très sérieux, tention c’est l’été mais on rigole pas hein. Bref, depuis 1896, les Français ont grandi de treize centimètres. C’est pas rien, 13cm c’est un smartphone, c’est une cannette de Coca, les talons de Kim Kardapouet, c’est Rocco en congés, c’est le cigare que je fume pieds sur le bureau devant le succès de ce blog, c’est la pile de papelards de ta mairie concernant la réunion des travaux du lampadaire de ta rue, c’est la distance parcourue par le Mamouth en 1 an, bref il s’en passe des histoires avec 13 cm.

Vous entendrez dans le reportage « cette épidémie de gigantisme », c’est certes une façon d’exagérer (ce que TF1 ne fait pourtant jamais hein), mais il ne faut pas oublier que le gigantisme est une maladie qui existe réellement. Encore un abus de langage qui va faire croire que le gigantisme est une simple tendance à être plus grand. Bah non 😉

Le micro-troittoir s’est déroulé dans les rues parisiennes, lieu pas très représentatif de la taille des français puisque la taille moyenne des parisiens est plus grande, du moins c’est une observation assez connue, peut-être parce qu’il y a beaucoup d’actifs et un âge moyen plus jeune. Saluons néanmoins la superbe transition sur les grandes vacances du présentateur.

Allez, voilà le replay 😉

Résumé de TF1 : Au fil des décennies et des avancées technologiques, le profil type de l’être humain a bien changé. En 1896, le Français moyen mesurait par exemple 1,66m, contre 1,79m en 2016, soit treize centimètres de plus. Même chose pour les femmes, qui mesuraient en moyenne 1,55m en 1896 contre 1,65m de nos jours. Ce changement radical de taille est du avant tout aux progrès de la médecine, à de meilleurs soins, de meilleurs suivis médicaux. La modernisation de l’agriculture et de l’élevage a également permis d’avoir une alimentation plus diversifiée et plus riche, donnant un apport nutritionnel plus important.