Elle est grande et elle prend l’avion

J’passe la moitié d’ma vie eeeeen l’air…

Parce que je m’appelle Sarkozy et mes genoux ne touchent pas le siège devant. En même temps il n’y a que moi dans mon jet privé… Hey je rêve ou ça vire politique ici?
Allez on va respecter les quotas, Hollande aussi a son jet privé, c’est encore plus marrant quand c’est un type de gauche. Et puis c’est pas n’importe quel jet privé, c’est un jet normal ;-). Ceci dit le coup des genoux qui touchent le siège avant ne concerne pas non plus M. Hollande puisqu’il n’a qu’1cm de différence avec son prédécesseur.

Envolons-nous avec la compagnie Air Comprimé

J’ai fait quelques allusions dans des articles précédents sur la position d’un grand dans un avion, puisque c’est du même ressort qu’au ciné ou dans le train : la galère. Bienvenus à bord de la compagnie Air Comprimé, la température intérieure est de 22°C, celle de vos pieds est de -50°C, ne bougez pas et respirez normalement.

Quels sont les sièges en avion avec plus de place pour les jambes?

Vous vous souvenez peut-être du slogan de Renault Et si le luxe, c’était l’espace?. C’est plus que d’actualité pour notre sujet. Il suffit de monter en gamme pour avoir plus de place pour les jambes. Mais il faut aussi savoir que les places à côté des sorties de secours sont celles qui offrent le plus de place pour nos échasses! Bien souvent ces places sont attribuées à des personnes valides (pouvant aider le personnel en cas de besoin), et parlant la langue d’origine de la compagnie. Cependant, elles sont rarement offertes à la réservation. Si la compagnie Air Comprimé est (encore) une débilité de lagrandeblogueuse, la compagnie Air France, ouvre ces places-là à la réservation (avec une majoration, bah ouais faut pas rêver non plus).

Le Pitch : et non ce n’est pas une histoire de viennoiserie industrielle pour enfant

Quelle est la longueur entre un siège et celui de devant dans un avion? Et bien le voilà notre pitch. En classe éco, évidemment, on va être en mode petit pitch. En classe affaire et autres classes « supérieures », on va payer de l’air, du vide, mais de la place pardi! Sauf qu’on ne les a pas choisies, nos grandes cannes à placer dans le pitch. Alors comment faire en classe éco?

Les comparateurs de pitch en ligne

Certains portails web comme SeatGuru proposent de trouver le « meilleur » siège. Après, « meilleur », ça veut dire quoi au fond (du siège) : Le moins cher? Le meilleur rapport qualité / prix? Le plus confortable? L’avion qui propose des sandwiches de plus de 3cm de long? Pour changer, tout est relatif. Ces portails web ont le mérite de pouvoir filtrer la place qui nous correspond le plus. Mais ça reste difficile pour un grand de juger du confort du siège en question. Sachant que par le terme « confortable » il faut traduire par « le moins pire pour les jambes ». Une recherche sur SeatGuru, classée par compagnie aérienne et numéro de vol, affiche un panneau en haut à droite « Seat settings » avec le fameux pitch ainsi que la largeur du siège. Toujours bon à savoir!
Le pitch varie selon les transporteurs, de 29’’ (73,66 cm) à 35’’ (88,9 cm). Et oui n’oubliez pas de convertir des pouces en cm. En même temps 30cm pour placer ses jambes ce serait folklo.

Spécial jambes : attention à la différence entre pitch et legroom

Le pitch est le réel écart d’une rangée à l’autre, avec un même point de référence (ex : point précis sur le haut du dossier). C’est donc le décalage bête et méchant, sans réglages. Le legroom, comme son nom l’indique littéralement, s’adresse à nos jambes. Il s’agit de la place que l’on a pour étendre nos jambes. Sauf que le confort n’est pas du tout le même pour de grandes jambes, car encore faut-il que les genoux, ou plutôt les fémurs, puissent avoir un peu de liberté. Seul le pitch nous donnera une indication parlante et objective. Avec l’évolution des mensurations, on passe des gambettes aux gambasses (au diable les avions pour les crevettes), toujours est-il que les avions ne sont toujours pas ou peu adaptés à la minorités des grands.
La largeur peut cependant compenser : pas top pour les lombaires mais ça nous permettra de changer de position et d’étendre un peu les jambes en étant calé une fois au fond gauche du siège, une fois au fond droite (on en revient toujours à la politique décidément, on touche le fond).

Adopte un pitch

Le site Air Valid (air-valid.com) contient un comparateur de pitch des compagnies aériennes. Bon plan pour trouver rapidement son pitch idéal. Même principe que les autres portails web, les comparaisons se font à partir de la ligne et du numéro de vol.

Et que dire des bras…

Un inconfort des jambes fonctionnent particulièrement bien avec un inconfort des bras. On adoooore les accoudoirs qui finissent juste avant le poignet, là, c’est le véritable pied qui te rappelle de combien tu dépasses la moyenne des longueurs de bras. Le designer James Lee planche sur le sujet et nous pond le « Paperclip Armrest » qui pourrait fonctionner pour d’autres transports en commun comme le train.

Une ligne d’accoudoir qui donne des ailes

Un accoudoir qui a tout pigé mais qu’on n’est pas prêt de croiser tout de suite.

Il n’y a pas 36 hauteurs possibles pour un accoudoir. C’est pour ça que c’est un très bon prétexte pour se prendre la tête avec son voisin voyageur. Paperclip design a conçu un système de double accoudoir : faudra trouver autre chose pour se friter avec son voisin. Chacun sa hauteur préférée, suffit de s’entendre, vaut mieux avoir une longueur de bras différente d’ailleurs. Mais on peut toujours couper la poire en deux : un poil plus haut pour l’un, un poil plus bas pour l’autre. Ainsi, l’effort est partagé, on ne se touche pas, c’est donc davantage d’aisance pour chacun.

Les mangeurs de grenouilles me la coupent

Et le must du must top number one sur ma shopping list, c’est le concept « Morph » qui déchire le steak. Le bémol, c’est que c’est à l’état de fantasme pour le moment. J’m’en va quand même vous conter le truc. C’est du sur-mesure, mais du vrai de vrai. Adaptation de tout de chez tout : accoudoirs, assise (donc longueur du fémur + largeur + inclinaison), appui-tête, dossier, la totale quoi. L’ajustement de cet ordre permettrait de régler tout ça au moment du vol, sans se prendre la tête à trouver telle ou telle place.

Ce coup de cœur ne provient pas uniquement de ce côté ajustable « moi-je »: l’idée est parfaitement ancrée dans une réalité économique d’optimisation de place. On ne catégorise plus « le standard » et « la zone hors des standards » (avec la majoration qui va avec), on part de la morphologie pour en déduire un système modulable et asservi à nos différences. L’entreprise Seymourpowel à l’origine du concept Morph est londonienne, elle travaille sur toutes sortes de projets d’ergonomiques et de design. Donc là non plus, c’est pas demain la veille, mais parfois c’est cool d’avoir la tête dans les nuages…

Fait divers 30 aout 2014 : un avion doit se poser suite à une prise de tête pour une affaire de place

Un trajet Irlande – États-Unis un peu particulier ! Un passager d’1m92 qui a, par définition, pas assez de lace pour ses jambes, invente un bloqueur de siège. Le passager devant lui n’a forcément pas apprécié… Il faut croire que le conflit était suffisamment important pour faire poser l’avion. Truc de fou quand même ! Mais pas bête le grand quand même :p En espérant que ça puisse mettre la puce à l’oreille aux compagnies aériennes…

L’invention de l’objet qui bloque l’inclinaison du siège avant