Rallonger ses manches trop courtes

gadget_aux_brasVotre haut à manche longue est trop petit ou a rétréci, et c’était déjà limite. Bref, des manches trop courtes ? Ça va pas ça! C’est le moment de :

– le donner
– le revendre
– le transformer

Dans le dernier cas, vous donnez une seconde vie à votre haut à manches trop courtes. Partante? Je vous ai déjà parlé de « grandaptation », un terme tiré par les cheveux mais évocateur. Quand on est grande, on peut acheter des produits adaptés pour grands, mais on peut aussi adapter les produits POUR les grands.

courtemanche
Avant j’avais les manches courtes. Mais ça c’était avant

 

Je vous propose une astuce pour rallonger les manches d’un sweet. Rien de révolutionnaire, mais le détail de chaque étape peut vous donner quelques idées supplémentaires ou vous permettre de voir plus concrètement comment procéder.

Principe de la rallonge

Des rajouts de manches amovibles viennent se greffer sur vos bras par velcro autocollant.

Une partie est collée sur l’extérieur de vos manches actuelles (pas de pétage de câble à se gratter les bras, héhé), l’autre à l’intérieur des extensions (ni vu ni connu).

Avantages de l’extension d’une manche grâce à une bande thermocollante velcro

  • Amovible : vous pouvez enlever et remettre ces rallonges sur n’importe quel haut
  • Vous pouvez choisir volontairement une couleur tranchée plutôt que de chercher à vous rapprocher de la même couleur et matière (faut avoir du bol ou du temps!)
  • Vous pouvez laver les extensions séparément
  • Peu voire pas de couture selon votre matériel, et bien moins délicat que de coudre la rallonge directement sur la manche (genre la fille qui coud sur le haut qu’elle porte…)
  • La bande de velcro sur la manche se place où vous voulez : en fonction du tissu supplémentaire que vous détenez, vous pourrez donc obtenir la longueur adéquate à savoir… la votre!

La bonne longueur, c’est quand la manche touche bien la main

(Coluche si tu nous entends…) En effet, c’est quand même bien dommage de se priver d’un vêtement de sa garde robe (vêtement qu’on a en général acheté, de surcroit!), juste parce qu’il est… juste. Mesurez la longueur dont vous avez besoin, directement sur votre bras, n’hésitez pas à bien vous étirer et à en conclure (les dégâts!) la différence de longueur entre la fin de vos manches et votre poignet. À adapter bien évidemment selon vos goûts, vos habitudes en longueur. Dans mon exemple, le rajout sera de 60mm.

rallongeLe matériel pour allonger vos manches longues

  • Un bras cobaye
  • Un bras qui bosse (le moins maladroit!)
  • Un 3e bras pour descendre l’ascenseur de ce blog
  • Une bande de velcro autocollante (avec les 2 parties). Accessible en mercerie, en centre commercial ou sur le net
  • Une pièce de tissu qui servira pour les extensions. Le tissu doit être relativement dense (bon repère : le tissu des manches de chemises pour homme)
  • Un patron qui vous servira de modèle (ah bon, ça marche pas comme ça dans les entreprises?). C’est la forme à plat de votre cylindre de tissu qui fera le tour de votre poignet. Quoi, vous n’avez pas de cylindre de tissu sur vous? La grande blogueuse vous en propose un ci-après.
  • Un bouton : il finira la manche et cachera davantage le velcro et fermera mieux la manche (physique et esthétique)
  • Un peu de couture pour les « bords » de vos manches : à voir si vous préférez coudre à la main, à la machine, ou voir avec un couturier ou une personne qui a une machine. Le travail consistant uniquement à « fermer » les bords des manches pour éviter qu’elles ne s’effilochent. Pas envie de coudre? Des tuyaux en fin d’article.
  • De l’huile de coude : ça tombe bien dis-donc

patron_manchette

=> Zoom : cliquez ici pour reluquer votre patron de plus près (pfffff)
=> Patron téléchargeable en pdf pour impression : cliquez ici

Le budget : comparez ce qui est comparable

Vous hésitez à confectionner ces extensions de manches longues ou à en acheter, demandez-vous ce qui est le plus intéressant : quelques euros de plus pour remettre votre haut ou quelques gros euros de plus pour en racheter un? À vous de voir;-)

Des manchettes ainsi conçues s’enlèvent et se replacent facilement, d’un haut à l’autre

Petite manche deviendra grande :
c’est parti !

La forme de la manche : droite ou évasée.

Certaines le savent ou l’ont constaté : la mode et moi ça fait deux. À moins que cet article fasse deux fois le tour de la planète, pour le moment je n’ai pensé qu’à deux formes. La forme droite aura un diamètre « côté coude » aussi grand que celui « côté main », la forme évasée aura un diamètre « côté main » qui sera supérieur (donc forme de trapèze). Tu t’attendais pas à une réflexion mathématique aussi transcendantale hein, avoue, grande folle (oula, attention à ce qu’on dit on est dans l’univers de la mode!). Bref, dans notre exemple, le patron est carré (c’est toujours mieux d’avoir un chef agréable à regarder non?).

La victime : un tee-shirt à manches longues

C’est en 2012 que notre tee-shirt rayé raccourcit. Le voisinage ne s’aperçoit de rien. Même Paulette, toujours à l’affût des entrées et sorties devant le domicile de la grande blogueuse, ne sourcille pas un poil.

L’objet du crime : une Vedette

La machine à laver n’a pas laissé le temps au sweet de demander pitié. Pom-pom-pom (extrait bande originale « Les dents de la mer ») pom-pom-pom… Par une nuit d’orage, elle frappe le coup fatal et les manches du sweet sont raccourcies. Manche alors…

Plus d’info sur le velcro

velcro_thermocollantJ’ai utilisé une bande de velcro de la marque Créa PECAM. Ils sont grossistes, notamment pour Leclerc où j’ai acheté la bande. Deux formats étaient disponibles, le 50cm et le 75cm, en noir ou en blanc j’ai pris le noir en 50cm.

Détail du produit :

Auto agrippant thermocollant noir 50cm, résiste à la chaleur et aux lavages.
Vous remarquerez que le terme « velcro » n’est pas employé, vu que velcro est une marque. Quoi, faut pas dire de marque? Faut pas dire Velcro sur ce blog du coup? C’est bien Velcro alors à éviter. Bon ok. « Auto agrippant » ou « thermocollant » sont de bonnes requêtes à taper sur les sites, si du moins vous voulez acheter en ligne. En effet, avec les frais de port, à mon sens ça vaut plus le coup d’aller au rayon mercerie de votre centre commercial. Je vous conseille de vérifier la caractéristique « thermocollant » : vous maximisez les chances que le vel… euh que l’auto-agrippant tienne au lavage (le souci, c’est + la température du lavage que l’eau !).

Il y a la partie velcro et la partie velcrrRRRRo

La partie mobile du velcro (et puis zut ça va plus vite qu’auto agrippant) sera la partie « douce », la partie immobile sera celle avec les picots durs. Pourquoi? Regardez les « scratchs » des fermetures de chaussures, ça fonctionne souvent ainsi: la partie mobile est celle la plus manipulée, elle doit donc être plus souple, ce qui est le cas de la partie « douce » du velcro.

velcro_face_rugueuse_face_douce

C’est donc la partie dite « immobile » qui ira en machine avec votre vêtement. Toutefois, je vous conseille de laver les manchettes à froid, pour que le velcro dans la manchette soit moins agressé. De plus, ce sont vos manchettes qui font être le plus manipulées par rapport aux manches du vêtement, alors autant en prendre soin. Si vous avez un filet à linge, c’est un autre +. Vous pouvez très bien coudre le velcro si vous ne trouvez pas du thermocollant, mais coudre une bande de velcro, c’est… une autre paire de manche.

Pour aller plus loin avec cette « grandaptation »

Retraité? Employé dans une administration? (oh ça va je rigole). Vous avez plus de temps à consacrer à vos manchettes? Quelques suggestions ci-dessous.

Idées pour les radins, les pragmatiques et les fashion-victims

attaches-parisiennes-manchette
Attaches parisiennes
  • Rajouter des boutons de manchettes. Pourquoi pas des boutons personnalisés pour affirmer votre style, des sites proposent ce service en ligne;
  • Attacher vos manchettes par un nœud : oui les adeptes des bisounours peuvent aussi avoir leurs manches plus longues;
  • Attacher vos manchettes par une attache parisienne : il n’existe pas que des attaques avec cette couleur dorée craignos kitch, il en existe des fines, de toutes les formes et couleurs, et certaines sont de type « bijoux ». Super pour les petits budgets;
  • Attacher vos manchettes avec des « aimants à coudre ». Je n’ai pas testé mais c’est une possibilité solide et discrète selon le modèle.

La jointure du tissu autour du poignet

    Suggestion: marquez la jointure entre la manche et le rajout par une autre matière : cuir, autre tissu, bracelet plat, autre bijoux (chemise ouverte, chaîne en or qui brille!)…

Et pourquoi pas encore…

Pour trouver le tissu de vos manchettes, vous pouvez acheter ou récupérer :

  • des serviettes en tissu. La recherche de la bonne couleur sera moins galère, les bords sont déjà cousus et le tissu détient généralement la densité adéquate. J’en connais qui vont s’essuyer sur leurs manchettes à table…
  • une ceinture en tissu
  • un serre-tête en tissu

Allez, on se relève les manches
et on y vaaaaaa !

Récapitulatif pour bien préparer l’intervention chirurgicale.

Exemple avec un « rajout de dentelle noire de 5 centimètres, avec velcro »

Bande de dentelle noire achetée sur un site de mercerie. La largeur de la bande étant de 5cm, on va donc gagner 4cm de tissu pour chaque manche (suffisant pour l’exemple donc pas besoin de couture)

  1. Avoir préparé deux mesures de votre bras : tour du poignet (=repère « longueur pièce de tissu) + distance entre la fin de manche actuelle et la fin de manche souhaitée (=repère « largeur pièce de tissu + 1cm »). J’avoue, cet article considère que vous avez les deux bras de la même longueur :-).
  2. Préparer votre table à repasser avec un vieux drap ou un torchon (tant qu’à faire blanc, ou pas de la même couleur que la manche ou la rallonge de manche).
  3. Vous devez avoir à portée : la bande de velcro déjà séparée, Ces deux éléments doivent faire au minimum les dimensions du point 1. Si les bandes de velcro sont un peu plus petites, ça ira quand même. Ne découpez pas les bandes de velcro ni de tissu au préalable : autant couper au dernier moment.
  4. Retourner la manche (retourner complètement le vêtement)

La manchette à greffer

  1. Mettez le fer à repasser sur la position coton
  2. Prenez la bande de velcro destinée à la manchette (partie « douce »), posez-là sur le torchon de manière à voir le côté thermocollant.
  3. Posez sur le velcro la bande de tissu
  4. Tenez-les ensemble en posant un autre torchon par dessus, enlevez-les doigts (si vous aimez le doigt brûlé à l’apéro, laissez-vos doigts)
  5. Passez le fer plusieurs fois mais pas longtemps au même endroit. N’appuyez pas trop : ça peut séparer les 2 bandes. Attendez quelques secondes.
  6. Manipulez les 2 bandes pour voir si elles sont bien alignées : tant que c’est encore chaud, on peut les rajuster. Laissez refroidir (cet article va finir par donner faim)

La manche trop courte

  1. Mettez le fer à repasser sur la position coton
  2. Prenez une manche et passez-y le fer pour pré-chauffer le tissu
  3. Posez la bande de velcro côté « rugueux »
  4. Posez le torchon et passez le fer sans trop bouger, appuyez (il faut faire fondre la colle)
  5. Faites tout le tour de la manche pour faire coller la bande sur la circonférence (ya même des mots de plus de 3 syllabes ici).
  6. Coupez le surplus de la bande velcro. Laissez refroidir.

Les 2 pièces sont prêtes pour l’assemblage. Lavez séparément.