Des tailles en long ⇳ en large ⬄ et surtout de travers : quand la gaussienne fait des siennes

Marques grandes tailles, grosses tailles, grandes et grosses tailles…

Si vous aussi vous êtes grande avec un IMC* inférieur à 25, vous avez dû remarquer que le rayon « grandes tailles », en magasin ou sur internet, propose effectivement du 42, 44, 46, 48… avec une largeur proportionnelle à la longueur. Donc quand tu as le bras deux fois plus long que la normale (oui oui bon), tu dois l’avoir deux fois plus large… C’est comme la Rolex, si tu fais 1m84 et que tu fais pas 1m84 de large, t’as raté ta vie

Penchons-nous sur les proportions sans nous prendre la tête, aussi grosse soit-elle

Je vous arrête tout de suite, vous qui tripez sur les calculs, les mesures de pseudo normalité et compagnie pour conforter vos complexes. Ce n’est pas le sujet ici. Ne comptez pas non plus sur moi pour édulcorer les termes, grosses, rondes, peu importe, on a toutes un seuil de quantité de graisse qui, au bout d’un moment, nous fait basculer dans une corpulence de surpoids, de « stock de rab » dont on n’a a priori pas besoin pour évoluer dans notre quotidien, c’est d’ailleurs le principe du stock. Et bien admettons qu’on soit encore sous ce « seuil de rab ». Vous l’aurez compris, je ne comprends absolument pas pourquoi la majorité du rayon grande taille propose des fringues longs ET larges.

Dis-moi ton IMC,
je te dirai où ne pas te fringuer

Oui il y a du long tout court, mais c’est plus rare, au passage j’ai l’impression qu’il en est de même pour les « petites grosses », tu peux être petite avec une longueur qui te convient en 36, mais va donc rentrer dans un 36 quand t’es pas anorexique… Partir du principe qu’une femme de taille « moyenne » a une corpulence « moyenne », pour rester dans la gaussienne des proportions françaises et pour que les marques puissent vendre en masse, ok, soit. Qui aurait-cru que non bon vieux Mister Gauss deviendrait le pilier de la mondialisation avec sa courbe qui tue?

gauss

Si on pousse le raisonnement et qu’on se réfère aux vêtements proposés en magasin, est-ce que ça veut dire qu’en général, les femmes grandes sont grosses, et les marques proposent ainsi logiquement des grandes tailles à la sauce « grosse taille »? Et pourquoi on dit pas « grandes tailles » et « grosses tailles » d’ailleurs? Et pourquoi pas « grandes grosses tailles » ou « grandes tailles pour grosses » ou « grosses tailles pour grandes » héhé?! Maaaaa foi… Faut peut-être être une grande gueule de grosse ou une grosse gueule de grande pour trouver son bonheur et se gausser de sa singularité. Moi qui « me porte quand même bien » et qui galère déjà pour m’habiller en grandes tailles, j’ose pas imaginer si j’étais maigre, je nagerais dans mes frocs (ça permet toutefois de passer inaperçue dans la téci : yo gros ! enfin, grand, bon comme tu veux je veux pas d’embrouille moi).
Ce qui est drôle également, ce sont certaines photos « grandes tailles » des magazines, c’est marrant, elles ont des formes mais comme par hasard où il faut, avec une peau sublime, sacrée dame nature dis-donc. Même à 120 kilos, leur taille est parfaitement bien cintrée, sacré Photosh… euh sacrée dame nature toujours 😉

Les petites solutions de la grande blogueuse:

1/ Attendre que les marques tiennent compte des nouvelles statistiques sur les tailles, et se rendent compte que les grandes pas forcément grosses existent en quantité significative
2/ Gagner au loto et n’acheter que du sur-mesure
3/ Jouer au loto pour augmenter les chances de la deuxième solution
4/ Poursuivre mes recherches dans les marques prêtes à jouer le jeu pour nos gabarits.
5/ Manger Mac Do tous les jours pendant 2 ans : et hop, je vais rentrer dans la gaussienne!
6/ Surveiller mes commentaires Facebook pour voir vos éventuelles suggestions
7/ Créer le site www.toi-aussi-tas-droit-a-ton-rayon.com
8/ Ya assez de propositions débiles sur cet article je crois là…

* IMC : indice de masse corporelle est calculé en divisant le poids par la taille au carré. L’IMC est une méthode fiable pour les adultes de 20 à 65 ans, mais ne peut pas être utilisée telle quelle pour les femmes enceintes ou qui allaitent, les athlètes d’endurance ou les personnes très musclées.